Safari Immobilier

CHASSEUR D'UN BIEN UNIQUE, LE VÔTRE !

 

Safari Immobilier

Chasseur d'un bien unique, le vôtre !

Lyon, son histoire

Lyon inscrit au patrimoine mondial de l’UESCO depuis 1998

http://www.patrimoine-lyon.org/accueil

« Le 5 décembre 1998, le site historique de Lyon, territoire délimité par les anciennes fortifications de la ville comprenant la colline de Fourvière ainsi qu’une grande partie de la Presqu’Ile, est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

La partie historique de la ville réunissait de nombreux critères qui en faisaient un site exceptionnel, étendu sur 500 hectares : sa position géographique, entre deux collines au confluent de deux fleuves, une occupation humaine et un développement urbain continus et cohérents, un mode de vie caractéristique issu de sa population marchande et bourgeoise provenant de nombreuses régions européennes, une architecture importante et remarquablement préservée, témoin de l’évolution de la ville au fil du temps.

Se promener sur le site historique de Lyon, c’est flâner à travers le temps, depuis sa fondation en 43 avant J.-C. jusqu’à nos jours. La ville a gardé des traces permanentes et continues des périodes qui ont marqué son histoire.

Ce sont ici plus de 2 000 ans de vie qui ont été inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1998. Vous trouverez dans les rubriques présentes ici tous les éléments de l’inscription. »

Lyonnais, lyonnaises, touristes, curieux, historiens, chacun éprouvera beaucoup de plaisir à attiser sa curiosité, cette ville discrète cache des trésors de savoirs, des pépites architecturales, industrielles et historiques.

Ce quartier de Lyon se visite, accompagné bien sûr, ce sera plus efficace ! https://www.lyon-visite.info/vieux-lyon/ ou avec l’Office du Tourisme https://www.visiterlyon.com/

Lyon patrimoine mondial de l’UESCO

http://www.patrimoine-lyon.org/accueil

« Le 5 décembre 1998, le site historique de Lyon, territoire délimité par les anciennes fortifications de la ville comprenant la colline de Fourvière ainsi qu’une grande partie de la Presqu’Ile, est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

La partie historique de la ville réunissait de nombreux critères qui en faisaient un site exceptionnel, étendu sur 500 hectares : sa position géographique, entre deux collines au confluent de deux fleuves, une occupation humaine et un développement urbain continus et cohérents, un mode de vie caractéristique issu de sa population marchande et bourgeoise provenant de nombreuses régions européennes, une architecture importante et remarquablement préservée, témoin de l’évolution de la ville au fil du temps.

Se promener sur le site historique de Lyon, c’est flâner à travers le temps, depuis sa fondation en 43 avant J.-C. jusqu’à nos jours. La ville a gardé des traces permanentes et continues des périodes qui ont marqué son histoire.

Ce sont ici plus de 2 000 ans de vie qui ont été inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1998. Vous trouverez dans les rubriques présentes ici tous les éléments de l’inscription. »

Lyonnais, lyonnaises, touristes, curieux, historiens, chacun éprouvera beaucoup de plaisir à attiser sa curiosité, cette ville discrète cache des trésors de savoirs, des pépites architecturales, industrielles et historiques.

Ce quartier de Lyon se visite, accompagné bien sûr, ce sera plus efficace ! https://www.lyon-visite.info/vieux-lyon/ ou avec l’Office du Tourisme https://www.visiterlyon.com/

Lugdunum

C’est en 43 av JC, qu’un lieutenant de Jules César fonde une ville de bois et terre sur la colline de Fourvière.

Pourquoi Lugdunum, Lug vient soit du dieu celte de la lumière, soit de Lux la lumière; quant à Dunum, il s’agit de la hauteur, forteresse, colline.

L’expansion et l’urbanisation de la ville est moderne sous le règne de l’empereur Auguste (de 27 av JC à l’an 14)

La ville haute est administrative, culturelle et religieuse, des thermes, un théâtre, un forum, un odéon, des temples et un nécropole. La partie basse est composée de maisons serrées par manque de place, d’entrepôts, d’artisans et de commerçants. Lyon offre rapidement une dimension économique.

Au IIème  siècle, Lugdunum regroupe 50.000 habitants. C’est une cité cosmopolite formées de Chrétiens, de populations venues d’Asie Mineure.

L’identité de Lyon est marquée par la dimension romaine.

A la fin du IIIème siècle, Lugdunum perd son rang de capitale des Gaules au profit de Trèves plus proche de la frontière du Rhin.  Lugdunum n’est plus que le siège administratif de la petite province de Première Lyonnaise (Lyonnais, Bourgogne et Franche-Comté).

476 marque la fin de Lugdunum romaine.

A partir de 437, des tribus germaniques s’installent à Lugdunum.

Différents cultes sont présents à Lugdunum depuis sa fondation jusqu’à la domination du christianisme. Le culte de Cybèle et  différentes divinités romaines, orientales et gallo-romaines.

La persécution chrétienne de 175 à 180.

Lyon et le christianisme : c’est bien à Lugdunum que naît la première communauté chrétienne de la Gaule Romaine. Une communauté diverse autour du premier évêque de Lyon, Pothin. Des violences religieuses sur fond de difficultés économiques, des conflits entre les asiates, les gens de Cybèle et les chrétiens sont de plus en plus fréquents. Ce sont les martyrs chrétiens de 177. C’est le récit “L’Histoire ecclésiastique d’Eusèbe”, évêque de Césarée en Palestine qui nous l’atteste . Une quarantaine de chrétiens sont tués par des taureaux dans l’amphithéâtre des Trois Gaules et leurs cendres jetés dans le Rhône. Elles seront miraculeusement recueillies et déposées dans un lieu qui correspond aujourd’hui à l’église Saint Nizier.

Au Ve siècle, les Burgondes envahissent Lyon et en font une de leurs capitales. On observe alors une désertion progressive puis un repeuplement au XIe siècle en rapport avec la reconstruction de ponts.

En lire d’avantage : se rendre sur patrimoine-lyon.com

Lugdunum rattachée à la France en 1271, le roi de France fait élire un pape français Clément V sacré en 1305 et installé en Avignon.

Dès 1312 Lyon renoue avec la prospérité économique.

Lyon Travailleuse

Au IIIe siècle, Lyon subit les invasions germaniques la ville décline et les habitants se déplacent de Fourvière vers Saint-Paul et Saint-Georges. Le nouveau centre est Saint-Jean.

Au Moyen Age, Lyon se développe le long de la Saône et devient la deuxième ville de la chrétienté médiévale, derrière Rome.

A la Renaissance, la cité possède quatre foires annuelles de deux semaines chacune qui attirent des marchands de toute l’Europe. Internationale, Lyon devient un centre financier et héberge des succursales de banquiers italiens, florentins, milanais et lucquois. En 473, Barthélémy Buyer introduit l’imprimerie dans la ville.

Le plus grand siècle de Lyon fut sans doute le XVIe siècle : 60 000 habitants, plate-forme de commerce européen, relations avec les pays méditerranéens, le Nord de la France, la Rhénanie et la Suisse. En même temps, la ville compte un grand nombre de manufactures de tissage de soie, qui vont se développer au XIXe siècle passant du quartier Saint-Georges à la Croix-Rousse.

L’âge d’or des Foires 1500/1550

Charles VII dauphin, accorde à partir de 1420, à la ville de Lyon le privilège d’animer deux puis trois puis quatre foires franches par an. Les foires de Lyon sont assujetties d’avantages pour les marchands, afin d’en assurer le succès. (Les privilèges des Foires de Lyon juillet 1944)

Elles rencontrent un grand succès et l’économie européenne est en pleine mutation. Après la guerre de cent ans, la fiscalité très lourde, la paix profite à la France et Lyon reste au centre d’un  espace économique. Louis XI en 1463 autorise une 4ème Foire par an

 Sa situation géographique, sa rivière et son fleuve en font un territoire privilégié pour le commerce et les échanges.

La soie

Du XVIème au XIXème siècle, La Fabrique des Tissus de Soie est l’activité dominante de Lyon. Négociants/banquiers, les Soyeux , en lien avec les Foires,  ont une demande plus importante. Les métiers se multiplient, les marchands/négociants, les chefs d’ateliers et les compagnons (les Canuts) portent au XIXème siècle à 35.000 habitants qui travaillent la soie à la veille de 1789. Ils travaillent dans les pentes de la Croix Rousse, le Vieux Lyon, mais aussi à la Guillotière , à Vaise et aux Brotteaux. En 1801 le premier métier à tisser Jacquard est inventé à Lyon, un système mécanique programmable avec cartes perforées qui lit les fils à tisser afin de faire un dessin tissé. Dans les années 1830, la demande est incertaine, les prix baissent et les Canuts, dont la qualité de vie est trop variable se révoltent. Ils tentent de négocier un prix stable. La révolte des canuts a fait naître dans la conscience ouvrière le sentiment d’une réelle communauté d’intérêts. Ce sera un exemple pour bon nombre de mouvements de pensée sociale. Cette révolte a été un échec quant aux revendications demandées, les tarifs signés par les représentants des négociants et des canuts ne seront appliqués que bien plus tard.

La Cour des Voraces haut lieu de la révolte des canuts, à voir dans les pentes de la Croix Rousse au 29 rue Imbert Colomes 69001 LYON .

La soie résiste à Lyon aujourd’hui malgré une concurrence étrangère féroce. De grands noms de marque de prêt à porter et de tissus d’ameublement utilisent le savoir-faire lyonnais.

Le Musée des Tissus et Arts décoratifs de Lyon est à voir sur la presqu’île :  34, rue de la Charité, 69002 Lyon

http://www.mtmad.fr

Les Frères Lumière

Auguste et Louis Lumière sont-ils les inventeurs du Cinéma ? Ils ont joué un rôle prédominant dans l’invention photographique et du cinéma,  ils ont inventé le Cinématographe Lumière, ont organisé les premières projections collectives de films photographiques sur grand écran pour un public rassemblé.

Le Musée des Lumières, ou Institut Lumière est riche sur le sujet de l’invention photographique et du cinéma et c’est un très bel endroit (magnifique architecture) à voir,

25 rue du Premier – Film – 69008 Lyon

www.institut-lumiere.org

et ne pas louper le Festival Lumière du film classique, à Lyon pour les amoureux du cinéma, une dizaine de jours de projection de films autour d’une thématique, en 2018, Le prix Lumière Jane Fonda.

http://www.festival-lumiere.org/

La Santé

Les hospices civiles de Lyon, les laboratoires pharmaceutiques, les centres d’étude des microbes ou encore les hôpitaux et cliniques réputés constituent un fleuron de Lyon.

La Gastronomie

Lyon capitale de la gastronomie … plusieurs villes se partagent (battent) se nom, mais à Lyon on mange bien, lyonnais bien sûr avec cochonaille et triperies, mais le souci du manger sainement est aussi à Lyon, avec ses nombreux marchés, ses magasins bio, ses nombreux restaurants branchés … il fait vraiment bon manger à Lyon !

https://www.halles-de-lyon-paulbocuse.com/

Contact

100 D Cours Lafayette
69003 Lyon

06 61 88 00 39

jerecherche@safari-immobilier.com

Convictions  

Tout le monde est concerné par l’immobilier, d’ailleurs chacun a son avis sur un appartement, son prix ou sa valeur. Du coup, il est souvent difficile de savoir à qui se fier et comment faire le bon choix.

 

La promesse
 

Vous accompagner dans votre recherche immobilière de la clarification de vos besoins et envies jusqu’à votre aménagement. Vous conseiller dans votre investissement, dénicher la perle rare du marché, vous aider à choyer votre foyer, de la recherche de votre bien à l’achat de votre canapé ou de votre œuvre d’art.

 

 

À Propos

 
Safari-Immobilier pourquoi ?

Passionnée d’immobilier depuis toujours, à titre personnel comme professionnel j’aime être à l’affût des plus belles pépites du marché. Safari c’est l’envie d’en faire mon métier, de mettre cette passion au service de mes clients.

 

 

Pin It on Pinterest